Bien négocier son crédit quand on achète un terrain

Pour acheter un terrain, mieux vaut avoir mis de l’argent de côté pour bien négocier son crédit avant de rencontrer votre banquier. Même si les banques continuent de financer des projets immobiliers, elles se montrent beaucoup plus prudentes que par le passé. Voici quelques points pour mettre toutes les chances de votre côté.

Crédit immobilier

Lorsqu’on décide d’acheter un bien immobilier, un terrain par exemple, il est important de connaître les spécificités d’une telle transaction. Aussi, connaître tous les aspects du crédit immobilier est une priorité. De nos jours, on a de nombreuses ressources. On peut s’informer via des sites qui vous renseignent sur les démarches à suivre. Chez Creditas par exemple. On peut également se tourner vers les banques, un courtier ou un constructeur.

Montant de l’apport

Les banques n’agissent plus comme dans le passé. Maintenant, elles sont plus strictes sur la contribution financière de l’emprunteur. Si les projets immobiliers étaient financé à hauteur de 100 voire 1000 %, de nos jours, l’emprunteur doit apporter 10% au moins du montant qu’il emprunte. Ce taux peut varier d’un établissement à un autre. Il peut aller jusqu’à 20%. La plupart des banques considèrent que l’apport permettra de couvrir les différents frais (notaire, de dossier et de garantie).

Situation professionnelle

La décision d’accorder ou non le prêt dépendra de la situation professionnelle de l’emprunteur. Les banques redoutent l’instabilité. C’est pour cela que la situation professionnelle de l’emprunteur est étudiée minutieusement. Il est important de ne pas être à découvert dans les 3 à 6 mois qui précèdent la demande de crédit. En payant tous les crédits à la consommation, il sera plus facile d’obtenir un crédit immobilier.

Constituer un dossier complet

Remettre un dossier complet à son banquier, c’est la base des bases. Ce n’est pas judicieux d’envoyer votre dossier au fil de l’eau aura le don d’agacer votre interlocuteur. Pour ne rien oublier, voici la liste des dossiers à fournir : ses deux derniers avis d’imposition, ses trois dernier bulletins de salaire, ses trois derniers relevés de compte bancaire, justificatif d’identité (CIN, passeport), un justificatif de domicile (facture d’électricité ou de téléphone par exemple).

Mensualités modulables et reportables

Heureusement, les prêts immobiliers sont beaucoup plus souples. Les mensualités peuvent s’adapter à l’évolution de votre situation financière. Ils peuvent être fixes, révisables ou encore mixtes. Les difficultés financières passent mieux avec des remboursements mieux adaptés. Il ne faut pas oublier de demander à votre banque combien coûtent ces souplesses de fonctionnement.

Durée de remboursement

Plus la durée est longue plus vous empruntez davantage avec une même mensualité. Pour choisir la bonne durée en fonction du montant d‘intérêt à payer, on put faire des simulations par le banques. Emprunter sur 25 ans est très difficile aujourd’hui, mais ce n’est pas impossible. Pour ce type de financement, il faut constituer un bon dossier (situation financière saine et un emploi en CDI notamment).

Vendre son terrain à un promoteur

Si l’on vend son terrain à un promoteur, il faut savoir si le terrain est constructible ou non ainsi que ses caractéristiques. Il faut également évaluer le prix et valoriser le terrain, sans oublier la division foncière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *